Château d’Eltz

Promenade dans huit siècles et demi d’histoire

La visite du château d’Eltz (cliquez ici pour afficher les tarifs et les horaires) est une occasion unique de faire un voyage passionnant et enrichissant dans huit siècles et demi d’histoire et d’architecture de l’Occident.

Voici ce que cette visite vous permettra de découvrir:


 

Le vestibule du bâtiment Rübenach a été transformé en salle d’armes à l’époque romantique. On y voit les plus vieilles "flèches de canon" au monde, ainsi que diverses armes à feu, de taille et d’estoc couvrant une période qui va du XIVe au XVIIe siècle.


 

Cette salle aménagée en 1311 et jadis habitée par la famille Eltz-Rübenach abrite notamment un chef-d’œuvre de Lucas Cranach l’Ancien: la Vierge à l’Enfant et aux raisins.


 

Cette salle ornée de peintures murales bourguignonnes se distingue par de magnifiques fenêtres à vitraux, un oriel aménagé en oratoire gothique et un grand lit à baldaquin en bois sculpté, de sorte qu’on la considère comme la chambre à coucher du maître des lieux.


 

La chambre à coucher donne sur un cabinet de toilette dont les murs sont eux aussi entièrement recouverts de peintures murales réalisées en 1451. Les portraits qu’on distingue parmi les ornements floraux figurent probablement Jutta et Lanzelot von Eltz au lion d’argent.


 

En 1881, le comte Karl zu Eltz chargea Eduard Knackfuss de réaménager la pièce située au-dessus du vestibule du bâtiment Rübenach afin d’en faire le cabinet de travail de la comtesse Ludwine. Dans ce décor de rinceaux néogothiques, on aperçoit les portraits du comte ainsi que les huit enfants du couple représentés dans des poses et des habits romantiques.


 

Cette salle dont le nom renvoie aux deux Électeurs issus de la maison d’Eltz, Jakob zu Eltz, archevêque de Trêves (1567–1581) et Philipp Carl zu Eltz, archevêque de Mayence (1732–1743), est aménagée dans les styles en vogue aux XVIIe et XVIIIe siècles.


 

C’est dans cette salle aménagée au début du XVIe siècle que les membres des trois branches de la maison d’Eltz avaient coutume de se réunir pour festoyer ou tenir conseil. On remarquera tout particulièrement les armures, la frise de blasons et les grosses poutres en chêne du plafond.


 

Cette pièce de forme irrégulière, appelée "salle de l’Ange" ou "salle de la Chasse", est garnie de trophées, d’armes de chasse et de meubles marquetés. On y trouve également une meurtrière contemporaine de la période de construction la plus ancienne. La pièce communique avec les combles de la chapelle où se trouve une collection de canons en miniature.


 

On trouve ici des meubles sculptés et marquetés, des portraits dus à des peintres néerlandais, une tapisserie de la fin de la Renaissance et divers ustensiles ménagers des XVIIe et XVIIIe siècles, notamment un rouet, un dévidoir et une presse à linge.


 

Cette pièce de dimensions modestes est également appelée "salles des Enfants" car on y trouve des portraits de jeunes membres de la famille Eltz datant des XVIIe et XVIIIe siècles. On remarquera tout particulièrement le lit peint de style Renaissance datant de 1520 environ, qui est probablement le plus ancien exemple de ce type de meuble conservé en Allemagne.


 

Cette pièce aménagée vers 1480 et dotée d’une voûte réticulée de style gothique tardif est la plus sophistiquée du château. Probablement utilisée comme chapelle à l’origine, elle fut intégrée au bâtiment Rodendorf aux alentours de 1510, devenant alors une salle de séjour et de banquet.


 

Cette pièce datant de la fin du XVe siècle est une des quatre cuisines qui existaient jadis au château. Les ustensiles couvrent une période allant du XVe au XIXe siècle.